DONKEY, P’TIT COEUR, OSCAR ET LES AUTRES…

Le Patriarche Noé, l’Ancêtre archétypal de ma drôle de famille féerique, avait rempli son Arche de tous les animaux présumés purs de la création.

Moi, Dannah, je remplis mon coeur de tous ceux qui viennent vers moi dans l’échange de notre enchantement mutuel.

Ceux qui ont la passion des ânes, et de plus en plus nombreux, les connaissent réellement. Ils une longue vie de 40 ans environ, contrairement à nos braves toutous, et davantage que les chats.

Leurs qualités sont nombreuses : durs à la tâche, très affectueux, intelligents, omniprésents, fidèles et reconnaissants dans leur mémoire. Si vous avez été bon ou mauvais avec un âne, il ne l’oubliera pas, même des années plus tard.

Les variétés sont nombreuses. Mon préféré est Donkey, un petit âne blanc à l’aura magnétique. Sa lente et délicate démarche, son regard pénétrant et unique, m’émeuvent à chaque fois. C’est sûr, on le remarque, mon Donkey d’exception avec sa vingtaine de printemps.

On raconte que les ânes blancs viennent d’Egypte, tout comme les chats. En Chine, ils portent bonheur. En Inde, la transmigration des âmes des nobles les a choisis.

Là encore, je m’inquiète de sa santé dans les aléas saisonniers. Que voulez-vous, pour moi, on pourrait s’en occuper beaucoup mieux, de lui comme bien d’autres. Je passe la liste trop longue de mes tristes doléances.

Fort heureusement, il n’est pas seul, en compagnie du cheval noir P’tit Coeur, dans tout l’espace de deux grands champs de la campagne ornaise.

Je ne passe pas une semaine sans les visiter ; à chaque fois, ce sont des retrouvailles. Je nous vous cache pas que la compétition est parfois rude pour donner mes carottes. P’tit Coeur a tendance à rafler la mise de son compagnon. Mais bon, il faut bien s’adapter.

Molac

Je suis fière de vous dire que j’ai assisté à la Fête des Anes à Molac dans le Morbihan (56). Quel bonheur de savoir qu’une partie de la France est en marche de plus en plus avec les ânes. Comme on les comprend, petits et grands, unis dans le bonheur d’une relation fusionnelle et renouvelée, de génération en génération.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Revenons à mon lieu d’habitation. Pas loin, à la magnifique Lande de Goult (61), d’autres compères m’attendent pour une autre étape de ma Cour d’Amour. Ici, cela relève du feuilleton.

_DSC0026

Au creux d’une vallée attachante, demeurent de fortes personnalités asines : Oscar, Nonette, et son fils E.T. – who doen’t phone home – mais braille, et Rosalie.

Leur rassemblement interpelle sur chaque caractère singulier, un peu comme pour les enfants. A chaque rencontre, la fanfare d’accueil retentit dans la vallée, et je m’en souviendrais longtemps. Elle est inscrite dans mon âme.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est une ouverture, une excursion sentimentale prolongée par la nature. Je vous souhaite de la connaître.

_DSC0562

Bienvenue.

© Eric LE NOUVEL & Catherine RAMEAU DELAPIERRE

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s