ANES & CO (B-WALCOURT) L’AMOUR PARTAGE

Notre ami l’âne n’est pas apprécié à sa juste valeur, dans sa réalité quotidienne, hormis des spécialistes. En France, nous avons Martine JOUCLAS, gouroue reconnue, dans son centre de formation L’Anerie, à Cours dans le Lot (46) près de Cahors.

Nous avons participé au stage d’Anier général à Walcourt, dans la région touristique des lacs de l’Eau d’Heure, en Wallonie-Belgique, pour en savoir plus. Dans le cadre d‘Anes & Co, Edwin et Lisa dispensent cette formation basique depuis 2015, issue de l’institution unique sur le plan mondial, The Donkey Sanctuary.

Créé en 1969 par le Dr. Elisabeth SVENDSEN, basé à Sidmouth (Cornouailles), ce refuge d’ânes maltraités (7000 sur place et 15000 en Angleterre), en a amélioré l’existence de 40000 dans le monde (38 pays). Il fait autorité dans tous les domaines de sa vie.

Pour information, 8 webcams sur leur site vous permettent de suivre un tant soit peu la présence de ses pensionnaires. En résumé, l’amour inconditionnel des animaux et le génie pragmatique et marketing britannique en ont fait une vraie réussite.

Maintenant, en résumé, le plus important à savoir est que l’âne est un réfugié climatique, issu d’Afrique, qui s’est certes adapté à nos régions, mains non sans conséquences importantes sur son comportement autour de son alimentation.

Par exemple, en Afrique et en Asie, le climat est chaud, la pluie rare, le sol sec, la nourriture pauvre, et sa vie active.

En Occident, c’est l’inverse, le climat est tempéré, la pluie plutôt fréquente, le sol boueux, la nourriture abondante (l’herbe !), et sa vie en général oisive ; alors que le travail demeure sa grande récompense.

Enfin, cet herbivore nocturne, en survie permanente pour échapper aux prédateurs, à l’instinct routinier, grégaire et territorial, est souvent embarqué à faire des périples loin de chez lui. De plus, ses charges souvent écrasantes ne correspondent pas à sa faible capacité respiratoire. Et qui plus est dans sa jeunesse. En résumé, la totale, quoi ! « Auxiliaire de l’homme », mais à quel prix ?

Oui, le vivant s’adapte à tout, mais nous devons aussi nous adapter aux besoins fondamentaux de cette race aux longues oreilles, qui s’éduque mais ne se dresse pas (contrairement au cheval).

Dans une société où certains commandent un âne sur internet, sans l’avoir vu, et sans connaître ses paramètres, le chemin de la bien-traitance sera long à parcourir des deux côtés. Adultes vers 4-5 ans, leur longévité couvre 35-40 ans. En effet, seuls 20 % auraient un mode de vie équilibré, 20 % de façon non-adéquate, et pour le reste, sortez vos mouchoirs.


Combien d’ânes entiers en souffrance dans nos prairies, de sans-abris, etc. ? Le coût annuel d’entretien de 1000 € / an, plus les nombreux suppléments, doit se valider dès le départ, comme son espace de 2500 m2, et sa compagnie indispensable, sans faux-semblants. Différent du cheval, en qualité « d’anarchiste non violent pratiquant naturellement l’autodiscipline et la solidarité. »

L’âne est une créature extraordinairement sensitive, en osmose et interactivité permanente avec son environnement.  Son besoin effréné d’herbe comme gratification et sécurité doivent être régulés. Un bon maître, une bonne maîtresse, doivent faire preuve de présence, entre l’amour et la limite, surtout en ce domaine. Très fin, il connait d’emblée vos points forts et faibles. A vous alors de rééquilibrer en permanence la relation. Lui est logique et constant, il entend 100 fois mieux que nous ; l’humain, une autre affaire !

– Quand vous voyez le nombre de gens qui leur donne encore du pain, il faut encore trouver des raisons d’espérer.
– Pas de tapes sur le flanc, mais des gratouilles, sinon gare aux battements de coeur.
– Sensible au stress intense, il subit des maladies de peau, et peut même en mourir (hyperlipémie).
– Attention aux intoxications par les plantes, etc, etc.

Il existe toute une littérature sur le sujet mais en général vous présentant en copié-collé fastidieux l’ensemble des races, mais pas assez centré sur le vrai sujet, la condition asine. Par exemple, tous les professionnels n’appliquent pas la règle de 4 parages / an (coupe des sabots).

Un immense besoin de formation et de communication reste donc à faire. On rêve d’une chaîne de télévision dédiée aux animaux et au vivant.

Merci à tous ces Donkeys lovers et aux nouvelles générations de faire le nécessaire.

Anes & Co propose dans sa boîte à formations des modules à vous satisfaire pour la suite :

– randonnée, comportement, shiatsu, soins et alimentation, et asino-médiation avec les personnes en difficulté. Nous espérons un jour vous revenir pour expliciter ce merveilleux sujet.

Arya, Nono, Pilpoil, Griotte, Titouan et Jeannot vous y attendent…

Bravo pour votre professionnalisme tout en convivialité, typiquement wallone.
Et le plus important, l’amour partagé. Merci.

A tantôt pour de nouvelles aventures.

Next time : visit of the Donkey Sanctuary at Sidmouth.

Anes & Co – rue de Tivoli 51  – 5650  Walcourt (Belgique)
http://www.anesetco.be – facebook : anesetco
info@anesetco.be – 00 32 476 52 22 44

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s